Aéroclub Méribel

Altiport Robert Merloz

Category: Presentations en vol (Page 2 of 2)

Avions de Collection

AéroRetro

AéroRétro est une association chargé de préserver les avions de collection et les maintenir en état de vol. Le patrimoine aéronautique que ces avions constituent ne doit pas être oublié. Les pages d’histoire écrites dans leurs ailes sont tournées chaque fois que nous les admirons. Lors du Méribel Air Show, il devrait y avoir 3 avions : T6, Fieseler Storch et un Boeing Stearman. Pour plus d’information sur AéroRetro : http://aeroretro.free.fr/Aeroretro/Bienvenue.html

 

T6

 T6 Photo AeroRetro

Le North American T-6 Texan fut l’appareil d’entraînement standard des pilotes de chasse, pendant la Seconde Guerre mondiale, des nations alliées. Il fut connu sous les noms de SNJ au sein de l’US Navy, d’AT-6 dans l’USAAC et de Harvard dans les forces aériennes du Commonwealth. D’innombrables forces aériennes ont utilisé le T-6 comme avion d’entraînement de début, mais aussi comme avion d’appui feu léger.

 

FieselerStorch

 

Le Fieseler Fi 156 est un avion militaire de reconnaissance allemand de la Seconde Guerre mondiale, fabriqué par la Firme Fieseler et conçu en 1935. Il est l’équivalent du Piper américain, il excella dans ses missions d’observation grâce à sa large surface vitrée, de transport de personnalités ou de matériel, d’ambulance volante. Il est surnommé Storch (cigogne en allemand) à cause de son train d’atterrissage haut sur pattes.

fleiseler Photo AeroRetro

 

C’est un avion à décollage et atterrissage court ADAC (STOL en anglais), ce qui permettait de le faire décoller et de le poser presque n’importe où. En effet, il n’avait besoin que de 50 m pour décoller et moins de 25 m pour atterrir, cela grâce à des becs de bord d’attaque et de volets à fentes.

Ces capacités particulières étaient, en plus de son décollage et atterrissage court, une vitesse de décrochage basse (moins de 50 km/h) et sa manœuvrabilité.

 

Le Boeing-Stearman Model 75

stearman Photo AeroRetro

Le Boeing-Stearman Model 75 est un biplan utilisé comme un avion d’entraînement militaire, durant la Seconde Guerre mondiale. Après la fin du conflit, des milliers d’avion en surplus sont vendus sur le marché civil. Dans les années immédiates de l’après-guerre, ils sont devenus populaires comme avion de sport ou de travail aérien. Son signe distinctif est la vitesse de rotation élevée de l’hélice qui fait que le bout des pales peut atteindre la vitesse du son. Cela rend caractéristique le bruit de cet avion.

 

Pitts

pittsPhoto Joël Favvre

 

Le Pitts special est un biplan léger d’acrobaties aériennes conçu par Curtis Pitts, qui a accumulé le plus de victoires en compétition que n’importe quel autre avion depuis son premier vol en 1944.

 

Stampe

stampe

Le Stampe SV-4 est un biplan conçu par les ingénieurs belges  pour l’entraînement qui fut plus tard utilisé pour la voltige aérienne.  Entré en service en 1937, cet avion connut une très grande diffusion dès l’immédiat après-guerre. Il a équipé de nombreuses écoles en Europe et, en France, il a volé sous les cocardes de l’Armée de l’air, l’Aéronavale et l’Aviation Légère de l’Armée de Terre comme avion de début. La fameuse Patrouille d’Etampes, qui représentait l’Armée de l’Air à la fin des années 1940, en a été équipée. Jusqu’à la fin des années 1960, il devient l’avion pour la formation des pilotes privés.

 

Stinson 108-3 Flying Station Wagon

stinson-meribel

Cet exemplaire de Stinson 108-3 Flying Station Wagon, construit en 1948, était utilisé par l’Armée de l’Air française lors de la guerre d’Indochine en 1951. Peint aux couleurs de l’Escadrille de Liaisons Aériennes 52 (ELA 52), il était affecté au Haut-Commissariat en Indochine. La majorité des Stinson 108 a été utilisé aux USA comme avion de tourisme et voyage après la seconde guerre mondiale.

 

Nord 3202

Nord 3202

Les N-3202 volèrent sous la cocarde française jusqu’à la fin des années 70, et quelques machines furent même utilisées comme plastron par les élèves mécaniciens de l’Armée de Terre. Actuellement, les N-3202 font la joie desaficionados de meeting aérien. Machine malheureusement méconnue du grand public, le N-3202 est le dernier avion conçu, construit, et ayant volé pour la première fois à Méaulte, usine historique de l’avionneur Potez et maintenant propriété du géant EADS.

Georges Muzergues

Georges Muzergues

Cap10SurDos Photo J-M Binon

 

Ses galons, Georges Muzergues les a gagnés la tête en bas. Pilote de voltige, compétiteur médaillé. Avant tout passionné des airs et des ailes, qu’il a porté haut dans le ciel corrézien. Sa première compétition, en 1978, « a moyennement marché ». Par contre, quand il stoppe sa carrière en 1992, il était plusieurs fois médaillé et membre de l’Equipe de France. Il continue la voltige avec son aéroclub (Brives). Et aujourd’hui, en tant que membre de l’Aéroclub de Méribel, il continue à transmettre sa passion pour le vol en montagne

CapTens

CapTens, patrouille de voltigeurs

 

captens Photo J. Favre

 

Cette patrouille, crée en 2006, est composée de Marianne et Adam Shaw. A eux deux, ils totalisent plus de 21.000 vols en voltige. Marianne est 7 fois Championne de France et possède 17 médailles de Championne d’Europe et du Monde. Marianne est Française et Adam est American, ils habitent à Annecy.

EVAA

L’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air en démonstration à Méribel !

EVAA

L’EVAA, plusieurs fois championne de France et du Monde sera à Meribel pour le Meribel Air Show !

 

Depuis des années, l’Equipe de Voltige n’a jamais failli aux buts fixés par l’armée de l’air. En effet, par la compétence et la disponibilité de ses mécaniciens, la rigueur et la ténacité de ses pilotes, cette unité s’est forgée une réputation dans les épreuves de voltige et un palmarès éloquent. L’expérience acquise en compétition est démontrée tout au long de l’année à l’occasion des meetings, prouvant par là même la qualité et le savoir faire des personnels de l’armée de l’air.

Depuis 2008, l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air est dotée de nouveaux appareils : les Extra 330 SC (monoplace) et LC (biplace)

La voltige aérienne est une discipline où aéronautique et sport extrême vont de pair A ce titre, ses acteurs se doivent d’être particulièrement rigoureux, afin de pouvoir progresser en toute sécurité dans ce milieu exigeant. Evolutions techniques et entraînement des pilotes doivent aller de concert, faute de quoi, le couple « homme-machine » ne peut évoluer de manière nominale. Technicité, résistance physique et ténacité sont les clés de l’accès au plus haut niveau. Ces qualités doivent permettre aux pilotes d’effectuer des figures imposées ou libres dans un volume d’évolution restreint , en basse altitude, et ce devant un collège de juges.

Retrouvez toutes les informations sur l’EVAA sur le site suivant : Visitez le site internet : http://www.equipedevoltige.org/mainsite/

Et Venez les voir ce 31 Juillet au Meribel Air Show !

Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air

 

Les appareils de voltige modernes, particulièrement performants grâce à une motorisation puissante et des gouvernes surdimensionnées, facilitent des évolutions de plus en plus serrées mettant à rude épreuve le corps humain qui se doit d’être réactif malgré le stress induit par ce genre de vol exécuté devant les yeux d’un public exigeant (les juges lors de compétitions, le public au cours de meetings).

EVAA1

L’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA) est une équipe de très haut niveau en voltige en France, avec plusieurs titres de championnes de France et du Monde.  L’EVAA a été crée entre 1962 et 1964, formée pour combler ce qui apparaissait comme « une grande absence » dans le monde de la voltige aérienne. Pendant toutes ces années, l’Equipe de Voltige n’a jamais failli aux buts fixés par l’armée de l’air. En effet, par la compétence et la disponibilité de ses mécaniciens, la rigueur et la ténacité de ses pilotes, cette unité s’est forgée une réputation dans les épreuves de voltige et un palmarès éloquent. L’expérience acquise en compétition est démontrée tout au long de l’année à l’occasion des meetings, prouvant par là même la qualité et le savoir faire des personnels de l’armée de l’air.

Depuis 2008, l’Equipe de Voltige de l’Armée de l’Air est dotée de nouveaux appareils : les Extra 330 SC (monoplace) et LC (biplace)

 

 

Page 2 of 2

Powered by WordPress & Theme by Anders Norén&Customized by Aurélien Schmitt